SACO
Accueil > Nos actions > Contrat Rivière Romanche

Contrat Rivière Romanche

Carte du Contrat Rivière RomancheComme toutes les rivières, la Romanche doit être gérée de manière solidaire et cohérente, de l’amont à l’aval, en intégrant les différents enjeux locaux.

Dans la dynamique créée par la Commission Locale de l’Eau autour du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Drac et de la Romanche voté en mars 2007, le comité de rivière Romanche s’était donné pour objectif premier de renforcer sur le terrain les actions en faveur de la préservation de l’eau et des milieux aquatiques et d’harmoniser l’ensemble des projets autour de la Romanche et de ses affluents.

Dans cet esprit, le dossier sommaire de candidature du contrat de rivière Romanche a été approuvé en septembre 2007 par le comité d’agrément du bassin Rhône Méditerranée Corse et en octobre 2007 par le Comité technique régional Rhône-Alpes.

Après quatre ans de travail intense, d’études, d’investigations, de longues réflexions, de plusieurs dizaines de réunions et d’élaborations de projets, le comité de rivière Romanche a approuvé à l’unanimité son contrat de rivière le 27 février 2012 dans les locaux « Romanche Energie » d’EDF à Gavet.

Il prévoit que plus de 100 M€ d’investissements seront consacrés à la Romanche et ses affluents au cours des six prochaines années.


Cette décision intervient au moment où plusieurs aménagements d’envergure s’engagent, notamment les ouvrages pour prévenir les inondations de la Romanche du Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l’Isère (SYMBHI) ou encore la nouvelle centrale hydroélectrique Romanche-Gavet d’Électricité De France, qui comprennent un important volet environnemental.

La spécificité d’un Contrat de rivière réside également dans son rôle fédérateur entre les différentes institutions publiques et privées, afin de contribuer à la mise en œuvre d’une véritable politique de bassin.

Dans ce contexte, de très nombreux acteurs, élus, responsables et techniciens, se sont associés pour assurer l’équilibre écologique et la bonne gouvernance de cette rivière qui prend sa source à quelques pas des plus hauts sommets des Alpes : État ; Commission Locale de l’Eau du Drac et de la Romanche (CLE); collectivités territoriales et locales ; usagers de l’eau ; Parc National des Écrins ; conservatoires, fédérations et associations de protection des milieux aquatiques, de la nature et de l’environnement… et enfin les partenaires techniques et financiers : services de l’État, Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée et Corse, Conseils Généraux de l’Isère, de la Savoie et des Hautes Alpes, Régions Rhône Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur.

Carte du Contrat de Rivière


Le Contrat de Rivière Romanche regroupe 40 communes, réparties sur 3 départements (Isère, Savoie et Hautes-Alpes) et s’étend sur 1220km².

Il est actuellement présidé par Gilles Strappazzon, Maire de Saint Barthélémy de Séchilienne et Conseiller général de l’Isère.

L’équipe technique est composée de 2 salariées :

Maud Balme-Debionne, Chargée de missions.

Lucille Delacour, Technicienne rivière.

Le programme d’actions du contrat de rivière Romanche comporte 150 projets, portés par une soixantaine de maîtres d’ouvrage différents et s’élève à un montant de 109 millions d’euros.

 

Les projets à mettre en œuvre doivent permettre de répondre aux objectifs du SAGE au travers 5 grands enjeux :

 

Enjeu 1 : améliorer la qualité de l’eau

L’effort porte sur la réduction voire la suppression des rejets (polluants) dans le milieu, via la collecte et traitement des eaux usées, l’entretien des réseaux d’assainissement, la mise aux normes de bâtiments d’élevage, la modification de process industriels, etc.

 

Enjeu 2 : préserver et restaurer les milieux aquatiques

Des opérations de restauration des cours d’eau sont prévues afin de restaurer et préserver les fonctionnalités naturelles des milieux aquatiques. A titre d’exemple : la restauration du potentiel écologique du Vernon, le projet de restauration environnementale de l’Ile Falcon, etc.

  

Enjeu SAGE

 

Enjeu 3 : gérer les risques d’inondation

L’enjeu consiste à protéger les habitants et les activités économiques de la vallée des inondations, tout en tenant compte du fonctionnement naturel des cours d’eau. À ce titre, des aménagements sont prévus sur les plaines de Vizille et Bourg d’Oisans, et sur le bassin versant du Vénéon.

 

Enjeu 4 : Préserver et sécuriser l’alimentation en eau potable

La  préservation de la ressource passe par une gestion qualitative (protection des aires d’alimentation des captages, traitements de l’eau…) et quantitative (renouvellement des équipements, pose de compteurs…) de l’eau potable, mais également par la mise à jour de la connaissance sur le fonctionnement des sources et nappes.

 

Enjeu 5 : Renforcer la gestion locale de l’eau

Les enjeux liés à l’eau nous concernent tous ! C’est pourquoi il convient de communiquer auprès d’un large public (habitants, élus, scolaires, vacanciers…) sur les opérations réalisées. Les actions d’information et de sensibilisation sont importantes et peuvent prendre différentes formes  (plaquettes, lettres d’informations, panneaux pédagogiques, animations auprès des scolaires, etc.).

 

 

Pour en savoir plus sur la CLE et le Contrat de Rivière Romanche : http://www.drac-romanche.com
ou téléchargez le dossier de synthèse définitif.



 
 

© 2017 - Syndicat d'Assainissement du Canton de l'Oisans  Fils RSS